1. Gourmande, présente-toi en quelques lignes.

Gourmand(e) toi même ! Je m’appelle donc Johanna, j’ai 26 ans. La nourriture et moi ça n’a pas toujours été une grande histoire d’amour, mais cela a bien changé… Je suis un vrai bec à sucre. C’est d’ailleurs ce qui m’a poussé à tourner des vidéos de cuisine, MIOUM.

 

2. A quoi es-tu attentive quand tu vas au restaurant ?

En dehors de l’accueil chaleureux qui, pour moi, est primordial, je suis très réceptive aux histoires. Celle d’un plat, d’un produit, du chef lui même. J’aime le dépaysement, je ne vais pas au restaurant pour y trouver des plats que je pourrais cuisiner à la maison. Donc, la carte est importante.

 

3. Raconte-nous ta plus belle expérience au restaurant.

Ma plus belle expérience au restaurant ? Elle est encore à venir…

Je suis assez curieuse et j’adorerais participer à un repas à l’aveugle, dans le noir total. Je suis sûre que je redécouvrirais une multitude de goûts et sensations.

J’ai une autre expérience qui me tient à cœur. Je vous explique : Un resto c’est avant tout des personnes qui y travaillent et donnent leur âme à leur établissement. Cet aspect j’y suis très attachée. Il existe un restaurant atypique à Nantes, des personnes « différentes » s’occupent de la cuisine et du service. Bien que le chromosome ne soit pas un plat, je suis sȗre de la qualité et de la fraîcheur d’esprit de ces personnes.

 

4 ~ Quel est le plat qui te laisse le meilleur souvenir au palais ?

Incontestablement, un moelleux au chocolat avec un cœur coulant au caramel beurre salé. J’ai mangé ce dessert dans un restaurant du 6ème arrondissement de Lyon “poivre d’âne”. J’ai découvert le caramel beurre salé, et ce fut la révélation. Mes amis me font même souvent remarquer que j’en mets dans de nombreux desserts.

 

5. Quel est ton top 3 des meilleurs restaurants dans ta ville ? Pourquoi ?

∴ Rose Indien : Roland, maître des lieux, vous parlera de son pays, des différentes cuisines de celui-ci, des épices qu’il utilise, ce qu’est un curry, un carry, un massala, un briani… Un beau voyage le temps d’une pause.
∴ Sapori e Colori : Ma parenthèse italienne dans Lyon.
∴ Les filaos : Restaurant réunionnais. Voyage gourmand et dépaysement assuré.

En conclusion, j’aime faire voyager mon palais.

 

6. Entrée préférée ? Plat préféré ? Dessert préféré ?

∴ Entrée : Des petits feuilletés chèvre-miel ou chèvre-figue. (Je fais souvent des feuilletés de toutes sortes et le jeu consiste à deviner les ingrédients utilisés).
 Plat : Le poulet basquaise, quand il fait chaud. Le chili con carne, en période hivernale.
 Dessert : La tarte au citron meringuée, ainsi que tous les desserts a base de citron.

 

7. Cuisines-tu souvent ? Partage avec nous ta recette préférée.

Je suis une grande curieuse, je fais régulièrement des tests culinaires. Ce n’est pas toujours très fructueux. Aussi, lorsque je n’ai pas le temps ou pas d’ingrédients, je tente lesFridgemix. (Le défi étant d’élaborer un plat à partir de restes ou de ce que je peux trouver dans mon réfrigérateur les soirs de disette)

Lorsque j’ai le temps j’aime cuisiner…

Le poulet basquaise :

1 poulet fermier coupé en morceaux
25 g de beurre
2 cuillères à soupe d’huile d’olive
1 kg de tomates
1 kg de poivrons
3 oignons
3 gousses d’ail
1 bouquet garni
1 pincée de sel
1 pincée de piment d’Espelette (ou à défaut, de poivre)

– Couper les poivrons en lanières et les tomates en quartiers. (Pour une meilleur digestibilité, les peler)
– Eplucher les oignons et les gousses d’ail et ciseler le tout.
– Mettre le beurre et l’huile d’olive dans une cocotte et y faire revenir à feu vif les morceaux de poulet pendant une dizaine de minutes, le temps qu’ils colorent.
– Réserver le poulet dans un plat et jeter la majeure partie du gras de cuisson.
– Dans la même cocotte qui ne contient donc plus qu’un peu de gras de cuisson, le poulet étant tranquillement dans un plat attendant son heure, mettre les dés d’oignons, d’ail et les lanières de piments doux.
– Ajouter une petite pincée de sel, une bonne pincée de piment d’Espelette et cuire 7 ou 8 minutes en mélangeant une ou deux fois.
– Compléter ensuite avec les quartiers de tomates, le bouquet garni et mélanger. Laisser cuire à couvert 20 minutes à feu moyen.
– Au bout de 20 minutes, ajouter le poulet réservé et laisser cuire pendant 30 minutes, toujours à couvert. S’il manque de liquide vous pouvez rajouter un peu d’eau. Certains rajoutent du vin blanc (environ 150 ml).
– Servir tel quel, avec des pommes de terre vapeur ou du riz blanc.

Bon appétit !

8. Un conseil, un adage gourmand ?

« Un repas est insipide, s’il n’est assaisonné d’un brin de folie. » Didier Erasme.

Laisser un commentaire

  1. Hamid

    Salut Johanna

    Ca fait déjà un moment que je te suis sur ta chaîne youtube, bravo pour ta recette Poires Spéculos sans cuisson.
    Content de te découvrir un peu plus..

    Bonne continuation