Dans une rue calme de la Guillotière se niche cette sublime adresse gourmande lyonnaise “A la Guill’on dine“. Nous entrons et sommes directement accueillis par un chef de rang qui nous installe à notre table. L’accueil est aussi chaleureux que la salle du restaurant. 30 couverts bien espacés et une clientèle classe et chic.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce soir là, nous avons eu la chance d’avoir un “menu découverte” concocté par un chef passionné : Hugo CZECHOWICZ (ancien élève du célèbre et grand chef Pierre Gagnaire). Il ouvre son restaurant il y a 3 ans. Pour nous faire saliver, il propose une carte avec des mets de qualité, de saison et surtout fait maison. Très vite il reçoit sa plaque de Maître Restaurateur (vrai signe de confiance et de qualité). C’est le genre de cuisine que j’adore !

Rien à dire pour le service, il est juste parfait, maxime le chef de rang connaît parfaitement son métier, la carte des vins est comme il faut : petite mais avec un choix de qualité. La vaisselle sublime, c’est un pur régal visuel et gustatif.

 

 

 

 

 

 

 

 

Place au dîner, nous commençons par une mise en bouche : Velouté aux légumes, île flottante aux 4 épices : un vrai régal et une belle découverte sur cette île flottante salée.

On poursuit ce bonheur gustatif avec un mixte de ses plus belles entrées : Velouté d’asperges vertes au poivre de Sechouan, tataki de truite au sésame, copeaux d’agrumes et avocat; foie gras maison avec sa gelée de pomme granny smith, madeleine au pain d’épices, purée de carottes aux senteurs de truffe; un mélange étonnant sucré/salé et un délicieux souvenir pour la madeleine au pain d’épices qui était une tuerie

Place au plat de poisson : Gambas décortiquées et cabillaud sur un nid de purée de patate douce au tandoori, galette de sarazin; la purée de patate douce succulente

Une petite fraîcheur entre les 2 plats s’impose : Sorbet pomme et manzana; personnellement je ne suis pas alcool mais ce moment de fraîcheur m’a régalée, du coup, j’ai tout mangé.

On continue avec la viande : Foie de veau, risotto crémeux et son jus de betterave anisé; un bon mariage de saveurs et une cuisson parfaitement rosée pour le foie de veau !

Enfin, nous avons choisi deux douceurs sucrées : Café gourmand pour mon fiancé…

& marinade de fruits frais aux épices douces, madeleine juste tiède maison, sorbet à l’ananas; un dessert frais et léger pour bien finir le repas, des fruits frais de saison, une madeleine à tomber (je suis une amoureuse des madeleines)

Pour conclure

Nous nous sommes vraiment régalés et je vous invite à pousser la porte de ce restaurant si cosy et chaleureux. La cuisine du chef est très bien assaisonnée, c’est un vrai bonheur à chaque met de découvrir les parfums et les épices qui se cachent dans l’assiette !

Les prix sont très corrects, les menus entre 29€ et 49€, les midis vous retrouverez un menu du marché à 15,90€ et un plat du jour à 11,50€. Il propose également un menu burger tous les samedis midis (burger-café à 16,90€)

Le chef change sa carte 3 à 4 fois par an, pour découvrir de nouveaux mets toutes les saisons !

Je vous laisse découvrir le petit plus qui se cache à l’arrière du restaurant : une terrasse très agréable et calme pour les soirées estivales.

C’est une bonne découverte gastronome que j’adore ! J’espère que vous apprécierez tout comme moi !

Se rendre A la Guill’on dine :

  • 59, Grande rue de la Guillotière 69007 LYON
  • www.alaguillondine.fr/
  • 04.78.69.39.16
  • www.facebook.com/alaguillondine/
  • www.instagram.com/alaguillondine69007/?hl=fr

 

 

Laisser un commentaire

  1. Nathalie

    Bonjour, Je vous rejoins tout à fait sur la qualité des produits et la convivialité du personnel. Par contre, je trouve la cuisine trop “fouillis”, c’est-à-dire qu’il y a trop de saveurs dans l’assiette d’où un peu de mal à comprendre où le chef veut nous emmener. Je ne suis pas fan non plus de l’ajout de fioritures dans l’assiette comme le sempiternel trait de réduction de vinaigre basalmique ou les langues de pâte.